Mercredi 11 novembre 2009 à 0:11


 
Les relents épileptiques de Neurosis s'entassent dans son crâne. Des rumeurs nasillardes qui découpent les larmes de cendres en volutes de silence. Des sons, nichés entre les deux oreilles d'un esprit qui c(r)oule sous des notes en nappes frénétiques. Elle se noie dans le tumulte de ces écueils sonores et de ces lames de soupir. Au crépuscule de ces mutismes, le spectre de ses tourments danse sur des vocaux fuyants.
Les émanations d'opiacé s'ajoutent à cette transe onirique, Elle éclot sous des aurores de cris. Ces cris, ses cris, résonnent en son âme comme si on jouait du violon sur des cordes vocales.
Les déflagrations d'un égo qui s'écroule, suturant [à] ses oreilles.
Vertige.
Des gouffres de silence suintent de nuages voraces en une chute inespérée. Cachée dans les échos brisés, penchée sur les fossés féconds du vain, Elle a disséqué les harmonies dissonantes pour caresser l'aura des torpeurs acides: Elle est sale, et irradiante de poussière. Le temps lui même retient son souffle, pour écouter.
Ecouter cette musique-refuge, une musique d'aveux arrachés, d'égarements d'écorchés, d'âme lézardée de stigmates grotesques, vestiges d'un passé terreux. Une musique qui prend sens en elle-même, hurlant l'être jusqu'à la nausée. Ses sensations se fendillent en une symphonie qui transcende jusqu'au néant qu'Elle tient entre ses mains.
Elle s'écroule.
Désaccord en sol. Ca heurte. Doucement elle se relève en sons lourds de sens. Une musique phoenix. Boursouflée, beauté fascinante d'horreur. Caressées, frappées les notes se livrent, impudiques, violentes parfois. Mais même dévoilées; jamais fausses.
Les fantomes des fugues de barbelés usent les portes du souvenirs; sur les coulées d'accords martelés, ils enfoncent des clés dans les antres du refoulé. Les portent ouvertes, défoncées, béantes, n'usent d'aucun tourments sous ces aubades. Imprégnée de lambeaux sonores, écrasée, Elle accède soudain à une cascade de sens. Enfin, à l'aube de sa conscience [re]composée, Elle voit claire.

Par le gars de skyblog voyeurisé le Lundi 16 novembre 2009 à 0:34
le pouvoir des décibels ^^
moi je kiff fun radio! je vois ce que tu ressens (...)
-humour-
Par foxxy1 le Lundi 16 novembre 2009 à 17:05
Toujours la même impression, une prose pleine de poésie aux accents que je ressens plus que que je les comprends! C'est très beau !

Au passage, je reviens d'une longue absence du net et refais un tour dans les sphères que j'aime à visiter, dont la tienne !
Amitiés
Par L-Emasculee-Conception le Lundi 16 novembre 2009 à 18:03
eh bien bon retour parmis nous, ca fait plaisir de te revoir en tout cas merci!!
Par noirgrisblanc le Vendredi 11 décembre 2009 à 19:12
un peu de pub...
m' achèteras-tu mon misérable cd en cours d' enregistrement incertain (crédit de la banque oblige) mais certain quand-même?
c' est du doom mais pas à la hidden, plus lent encore, je le vendrai sûrement 5euros (un chiffre rond) et y aura 3 titres dessus.
il n' y a aucune prétention, juste des compos à l' arrache peaufinnées en studio...
si oui, merci!
Par noirgrisblanc le Vendredi 11 décembre 2009 à 19:12
un peu de pub...
m' achèteras-tu mon misérable cd en cours d' enregistrement incertain (crédit de la banque oblige) mais certain quand-même?
c' est du doom mais pas à la hidden, plus lent encore, je le vendrai sûrement 5euros (un chiffre rond) et y aura 3 titres dessus.
il n' y a aucune prétention, juste des compos à l' arrache peaufinnées en studio...
si oui, merci!
Par Matsya le Jeudi 17 décembre 2009 à 22:35
Hello l'écorché(e) vif (vive) ! Tout comme mon ami Foxxy (grâce à qui j'ai connu ton site), je trouve ta prose saisissante. Pas du tout le genre de trucs que j'écriras moi-même (moi mon style c'est plus strass, champagne et coiffures hollywoodiennes en forme de choucroute), mais quand c'est du bon, je sais apprécier en connaisseuse :)

Bises
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://l-emasculee-conception.cowblog.fr/trackback/2930529

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast